Présentation

  • : www.lesenfantsdepierrevert.com
  • www.lesenfantsdepierrevert.com
  • : organiser des loisirs et proposer des séjours de vacances à des enfants et adolescents particulièrement issus d’un milieu social défavorisé.

La veillée

 

 

Reseaux sociaux

Logo-Twitter-3Logo-mailflickr

2 décembre 2016 5 02 /12 /décembre /2016 07:19

 le Blé de l'Espérance

c'est demain !!

Planter le blé de la Sainte Barbe, 20 jours avant Noël, soit le jour de la Sainte-Barbara, reste une des traditions calendales les plus suivies en Provence. Cette tradition nous vient de l’époque romaine, et la légende indique que si la germination se fait bien et si le blé est vert, la prochaine moisson sera abondante. Mais d’où vient cette tradition ?
Sainte Barbe était la fille de Dioscore. Belle et jeune, elle était jadis très courtisée en Provence. Seulement, au grand dam de son père, elle préféra se consacrer à Dieu qu'aux hommes. Dioscore la fit enfermer dans une tour uniquement éclairée par deux fenêtres, où elle réussit tout de même à recevoir un enseignement chrétien, et à se faire baptiser. Apprenant cela, son père la menaça de son épée, mais elle réussit à s'enfuir et se réfugia dans le creux d'un rocher qui, selon la légende, s'entrouvrit pour lui donner asile. Mais elle fut dénoncée par un berger qui reçu comme punition la transformation de son troupeau de moutons en sauterelles. Elle se retrouva alors emprisonnée et dû renoncer au christianisme et épouser un païen. Ne voulant pas renier Dieu, Barbe fut victime de nombreuses tortures, et finalement, son père lui trancha la gorge avec ses propres mains. Dioscore fut alors frappé par la foudre, tel fut le châtiment céleste. Afin de ne jamais oublier Sainte Barbe, les provençaux plantent du blé dans 3 coupelles, le jour de la Sainte Barbe (transformée par l'église en 1969 en Sainte Barbara), le 4 décembre. C'est là le début réel des fêtes calendales (de Noël) en Provence. Lors du gros souper, trois coupelles de blé sont disposées sur la table. Les trois coupelles représentent la trinité, que l'on retrouve également parmi d'autres traditions provençales. La tradition veut que si le blé est bien germé le 25 décembre, la moisson suivante sera bonne. On dit également à cette occasion : Quand lou blad vèn bèn, tout vèn bèn !Si vous souhaitez faire pousser du blé, il faut faire germer du blé dans des coupelles couvertes de cotons humides. Vous trouverez aisément des petits sachets de blé dans toutes les boulangeries au profit d'oeuvres humanitaire, ou alors pendant la Foire aux Santons de Marseille. Veillez tous les jours à humidifier le coton, sans noyer les graines. Un petit conseil tout de même : de nos jours, pour avoir du blé bien germé le jour de Noël, ne le plantez plus le jour de la Sainte Barbe, mais avec une semaine de décalage (dû aux températures élevées dans nos maisons actuelles)... sinon, le jour de Noël, votre blé aura trop grandi et retombera sur lui-même, et vous serez alors obligé de le maintenir artificiellement avec de petits rubans !

Nous voilà plongés au cœur des traditions provençales. Le 4 décembre, le jour de la Sainte Barbe, tous les provençaux sèment chez eux du blé sur du coton humide dans une petite coupelle. Les graines vont germer au fil des jours et ainsi donner naissance à des tiges de blé. Celles-ci seront coupées le jour de Noël et serviront de décoration, soit dans la crèche, soit sur la table de Noël. Elles seront signe de prospérité pour l’année suivante.
Ne soyez donc pas surpris, si vous voyez dans les magasins, près de la caisse, des petites coupelles de blé !
Les enfants, à l’école ou chez eux, ne loupent jamais cette « activité » ! Ils sont généralement très excités car cela représente aussi le coup d’envoi des festivités de Noël en Provence ... et ce,  jusqu’à la Chandeleur, le 2 février.
Les jours précédant le 4 décembre, vous trouvez en vente dans de nombreux endroits, des petits sachets de blé.
Pour joindre la tradition à une action caritative, des bénévoles se sont regroupés et ont créé l’association « le Blé de l’Espérance ». L’association vend des petits sachets de blé, (tels que nous les voyons représentés sur la photo) dans les boulangeries, les centres hospitaliers, les pharmacies et bien d’autres lieux encore de la région PACA, de Corse, du Languedoc Roussillon … mais également sur Internet pour ceux qui veulent, loin du sud, participer à la fois à nos traditions et faire une belle action !
Le fruit de la collecte permet de doter les services pédiatriques des centres d’accueil spécialisés, de matériel informatique, ludique, audiovisuel ou médical …
Si vous voulez en savoir plus sur le blé de l’Espérance : http://www.bledelesperance.fr


 

Partager cet article

Repost0
Published by jeunesse&avenir