Présentation

  • : www.lesenfantsdepierrevert.com
  • www.lesenfantsdepierrevert.com
  • : organiser des loisirs et proposer des séjours de vacances à des enfants et adolescents particulièrement issus d’un milieu social défavorisé.

La veillée

 

 

Reseaux sociaux

Logo-Twitter-3Logo-mailflickr

26 janvier 2011 3 26 /01 /janvier /2011 17:36

Faire un article, une chronique, raconter un moment, une scène, pour maintenir le site, je croyais que cette entreprise allait être facile mais j’ai dû me mettre le doigt dans l’œil .en fait je ne sais pas du tout comment aborder le sujet. Sous  quel angle,quel ton emprunter ?Je suis incapable de chroniquer la totalité des vacances d’étés de ma vie .Je n’aime pas beaucoup la routine et comment expliquer en étant crédible que depuis mes sept ans et mon premier Pierrevert avec mes potes,il m’est impossible d’imaginer un mois de juillet ailleurs qu’à Pierrevert ;Rien à faire .

La fraîcheur du réveil sous la tente, il faut la sentir
 Le petit  dèj sur la dalle, il faut y gouter
 L’atelier pinces à linge, il faut s’y asseoir
 « Bon Appétit les gars », il faut le chanter
 La cabane, il faut la construire avec ses copains
Le chant des cigales  dans la pinède, il faut l’écouter
Le jeu de piste, il faut y participer
La partie de foot, la perdre ou la gagner
Le raid avec la pastèque, il faut la porter
Au pont de fer, il faut s’y baigner
L’espion, il faut l’attraper dans les vignes
Le ballon dans les ronces,il faut aller s’y piquer
La veillée,il faut la vivre
la douche avec l'élastique,il faut l'entendre claquer
la nuit,les bruits autour de la tente,il faut pas avoir peur
Le service de table,il faut y participer
‘’ Marius le vercor’’ il faut l’acclamer
le chapeau,la gourde,le pull,ne pas les oublier
la grande Ours,il faut la trouver dans le ciel illuminé
la foire artisanale,il faut la visiter
la piscine de st-tulle,il faut y plonger
les cordes de la guitare,il faut les faire vibrer
la messe sous les acacias des anciens,il faut la vivre

 

il faut,il faut etc …….

Mais surtout il faut

A la fin du jour,c’est  en tenant les potes
Par les épaules,qu’il faut la saluer.

 

A l’âge de sept ans que je suis tombé dans les mains de l’abbé Marius Grassi

Et de la sœur Jean-Michel ,33 ans plus tard,je  n’imagine pas l’immense privilège

D’avoir connu ‘’MARIUS’’et son "PIERREVERT"

img 11380
denis 1977

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
Published by denis - dans Témoignages